• ACTUALITÉS
728 x 90

la montagne magique

Il faut vivre une époque « extraordinaire » comme le confinement, pour se plonger dans ce monument de la littérature allemande. Il a été publié en 1924 par le grand écrivain Thomas Mann, plus connu par ses romans les Buddenbrook et La mort à Venise. S’attaquer à cette œuvre, c’est accepter la longueur et la lenteur d’un récit dont les longs passages philosophiques ne sont pas des plus aisés à lire.

C’est un roman de l’enfermement puisque tout se passe dans un même lieu, un sanatorium luxueux en Suisse. Le héros, Hans Castorp, qui doit prendre son premier poste d’ingénieur, décide d’y rendre visite à son cousin Joachim, militaire atteint de la tuberculose. Au début, il est surpris par les contraintes de la cure : prises régulières de la température , repas pris en commun à heures fixes, repos obligatoires
emmitouflé dans une chaise longue sur le balcon de la chambre. Mais il se prête à cette vie et fait connaissances des autres pensionnaires, les deux médecins et ses voisins de table, plus ou moins pittoresques. Il se lie surtout d’amitié avec deux érudits aux idées opposées, qui veulent faire son éducation. L’Italien Settembrini est franc maçon, libéral et démocrate. Naphta est un jésuite mystique, aux théories parfois confuses, qui annoncent le fascisme. Et surtout Hans tombe amoureux de la belle Clawdia, au visage kirghise, femme mûre et langoureuse. C’est en partie à cause d’elle que le jeune homme prolonge son séjour ; mais lorsqu’elle revient après une absence, elle est accompagnée de son amant, Mynheer Peeperkorn, personnage haut en couleur qui fascine Hans.

Ainsi les jours s’écoulent en succession de petits faits , de rencontres et de discussions passionnées . Hans fuit et oublie la vraie vie du pays plat. Il est subjugué par la maladie, voit mourir son cousin et d’autres habitués, tout en s’évadant dans les paysages sublimes de la montagne. Finalement il reste sept ans dans ce monde confiné. Il faudra l’arrivée de la guerre pour qu’il s’en arrache et rejoigne l’enfer des combats.

Ce roman n’est certes pas palpitant mais propose une réflexion profonde sur le temps et tous les grands problèmes métaphysiques. Sa lecture ne s’oublie pas.

Commentaire par MALU

Un jeune homme, Hans Castorp, se rend de Hambourg, sa ville natale, à Davos, en Suisse, pour passer trois semaines auprès de son cousin en traitement dans un sanatorium. Pris dans l'engrenage étrange de la vie des "gens de là-haut" et subissant l'atmosphère envoûtante du sanatorium, Hans y séjournera sept ans, jusqu'au jour où la Grande Guerre, l'exorcisant, va le précipiter sur les champs de bataille. Chef-d'œuvre de Thomas Mann, l'un des plus célèbres écrivains allemands de ce siècle, La Montagne magique est un roman miroir où l'on peut déchiffrer tous les grands thèmes de notre époque. Et c'est en même temps une admirable histoire aux personnages inoubliables que la lumière de la haute montagne   Résumé du livre, ETF
Thomas MANN
ECRIVAIN
BIO

Autres livres récents dans Romans

>