• ACTUALITÉS
728 x 90

Dans les forêts de Sibérie

Une retraite solitaire au bord du lac Baïkal, devenue succès de librairie, puis prix Médicis.

Ce livre est le carnet d’ermitage de l’auteur qui a vécu six mois en Sibérie, de février à juillet 2010, dans une cabane au bord du lac Baïkal sur la côte ouest, prés de la réserve naturelle de Baïkal-Léna, à 120 kilomètres du village le plus proche, sans route, vivant de pêche, de bûcheronnage, de marches, de lecture et de vodka.

Quand un homme vient trouver la paix dans une telle région et à des heures de toute humanité, parce qu’il en a assez de devoir choisir entre quinze sortes de ketchup, on ne peut qu’être intéressé et se poser des questions. L’existence est fragile, éphémère mais dans ce lieu où les températures voisinent souvent avec l’insupportable, on ne cherche pas le gadget, l’artificiel, on s’efforce tout simplement de vivre, de passer l’hiver. Et comme le temps nous appartient, on contemple la fusion entre les hommes, les animaux, la nature. Ce récit ne va pas bouleverser notre vie mais faire germer en nous une réflexion féconde.

On peut être surpris, voire agacé par l’écriture : certains passages sont fulgurants de vérité et de poésie (lire, écrire, couper du bois, chercher de l’eau peuvent être des liturgies) et alternent avec des traductions de conversation de « bistrots », des listes de courses….

Pour ma part, j’ai refermé cet ouvrage charmée. Je le relirai.

Commentaire par sylvie

Assez tôt, j'ai compris que je n'allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m'installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J'ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j'ai tâché d'être heureux. Je crois y être parvenu.   Résumé du livre, ETF
>