• ACTUALITÉS
728 x 90

L’été des quatre Rois

Ce roman a obtenu le prix de l’Académie Française en 2018. C’est un gros roman pour raconter la courte période de juillet-août 1830 pendant laquelle s’est déroulée la révolution. C’est dire si le récit est riche et précis, très documenté, respectant la vérité des faits et des dialogues.

Après la chute de Louis XVIII, son frère Charles X lui succède et devient de plus en plus réactionnaire. Quand, sous l’influence des ultras menés par le duc de Polignac, il fait paraître les ordonnances qui musèlent la presse, le peuple de Paris se soulève et en trois jours, les Trois Glorieuses, il se débarrasse des Bourbons .

Sous la plume de Camille Pascal, ce récit devient un roman passionnant. S’il suit la chronologie, il passe d’un lieu à un autre, de la cour aux salons parisiens et aux rues de la capitale. Tout bouge, tout va vite. Et quel contraste entre ces mondes différents !

A Saint Cloud, le roi vit dans le luxe et fait respecter une étiquette très stricte. Non pas qu’il soit tyrannique mais il est vieux, sourd et myope et ne se rend plus compte des réalités. A Paris le peuple se soulève, élève des barricades et saccage ce qu’il peut. Dans les salons, les modérés comme le journaliste Thiers, ne veulent pas de la République et œuvrent pour donner le pouvoir à Philippe d’Orléans. Le roi qui espérait léguer sa couronne à son fils Louis XIX puis à son petit fils Henri V est obligé de s’incliner et de fuir, ses troupes n’ étant pas assez nombreuses pour le défendre.

L’écrivain s’attarde longuement sur la déroute du Roi au milieu de sa famille et des soldats restés fidèles. Parfois il s’apitoie sur des personnages comme la Dauphine fille de Louis XVI, qui revit son passé dramatique. Mais souvent il s’amuse de scènes cocasses. Ainsi lorsque le roi refuse de manger autour d’une table ronde qui l’empêcherait de respecter les préséances et la fait scier. Ou lorsque pour remercier un hôte protestant, il l’invite à sa messe quotidienne.

Le regard de l’écrivain est celui d’un contemporain qui nous fait comprendre que rien n’a changé en politique, que l’ambition et les intrigues sont les mêmes et que tout est comédie. Pour brosser cette vaste fresque, il utilise une langue magnifique, à la fois riche et claire, facile à lire. Ce qui est moins facile, c’est de se retrouver dans l’abondance des personnages et des événements et on admire cette prouesse. L’écrivain sait de quoi il parle, lui qui a connu la vie de l’Elysée.

Commentaire par MALU

Camille Pascal nous plonge au cœur d’un été inédit dans l’histoire de France : celui où quatre rois se sont succédé sur le trône.Juillet-août 1830. Dans cette fresque foisonnante, à l'écriture ciselée, tandis que le peuple de Paris s'enflamme, Hugo, Stendhal, Dumas, Lafayette, Thiers, Chateaubriand, la duchesse de Berry, Madame Royale assistent à l'effondrement d'un monde. Des "Trois Glorieuses" à l'avènement de la monarchie de Juillet, Camille Pascal nous plonge dans le roman vrai de la révolution de 1830.   Résumé du livre, ETF

Autres livres récents dans Romans

>