• ACTUALITÉS
728 x 90

L’art du mensonge . Tous mythos ?

Une étude poussée sur le mensonge sous toutes ses formes, écrit par Catherine Monroy, journaliste au Monde, au figaro et également romancière.

Quand mentir devient la ( nouvelle) norme.

Le mensonge d’état, le mensonge familial, le mensonge par omission, le
mensonge professionnel, le mensonge politique....Le mensonge sous toutes ses
facettes.
Tout le monde ment.

Dans cet essai, Catherine Monroy se penche sur cette ignominie, pour certains,
une nécessité pour d’autres. Car, force est de reconnaitre toute vérité n’est pas
bonne à dire. Alors ne vaut-il pas mieux un pieux mensonge ?

Dans une approche particulièrement bien menée, alternant exemples et
documentation scientifique, sans que cela soit ennuyeux, Catherine Monroy dévoile
son talent journalistique, tout en conservant le côté « pimenté » de sa plume que
j’ai eu le plaisir de découvrir à travers quelques romans modernes, plus légers,
mais dans lesquels toutefois, elle aborde des thématiques contemporaines et
sociales.
Nous progressons, en nous penchant sur toutes les formes du mensonge dans un
récit parfaitement maitrisé d’une fluidité incroyable dans son enchainement. De la
quête de reconnaissance à la duperie, en passant par de multiples raisons, souvent
justifiables, telle que la protection de ses proches, plus impardonnables lorsqu’elles
mettent en jeu la fragilité émotionnelle, que le menteur chevronné use de
manipulations à des fins personnelles au détriment d’autres, que la compétence
professionnelle, se trouve, parfois en jeu avec la falsification de diplômes.

En conclusion, un essai qui nous fera peut-être douter de tout, et remettre en
question les avis tranchés sur la morale bien-pensante qui tance vertement le
mensonge devenu aujourd’hui un art de vivre, mais qui dans le même temps donne
des frissons en songeant aux mensonges éhontés de la sphère scientifique. le
mensonge en politique, lui, n’étonne plus personne.

Tout le monde ment, dès l’enfance, depuis la nuit des temps, pour maintenir
l’espèce, il faut séduire pour se reproduire, donc leurrer la femelle. D’après
Catherine Monroy, les femmes auraient le souci des autres et donc un mensonge
altruiste.

Commentaire par LAURENT

L'auteure s'intéresse aux mécanismes du mensonge et explique comment ce dernier est pratiqué dans toute la société, des milieux politiques aux sphères économiques et scientifiques en passant par Internet et la vie personnelle, devenant ainsi une norme communément admise.   Résumé du livre, ETF
>