• ACTUALITÉS
728 x 90

Prodige

« Vis, ma petite ! Sois forte, vis ! » réclame Lara à son enfant prématuré, enfermé dans une couveuse dès la naissance, destiné à mourir.

Voici une lignée de pianistes virtuoses. Sofia, la “Babouchka“, ancienne concertiste en Russie Soviétique, maîtresse femme qui mène sa maisonnée à la baguette et invective Dieu à propos de tout et n’importe quoi.

Sa fille Lara, professeur de piano dépressive, mariée à Robert qui l’aime passionnément. Elle vient de mettre au monde une minuscule poupée prématurée, Maya, promise, d’après le médecin, à une mort certaine.

Désespérée, Lara ne se résigne pas et va lui ordonner de vivre, de se battre, en lui parlant nuit et jour devant sa couveuse, pendant des mois, sans pouvoir la toucher ni l’embrasser. Elle lui apprend à s’accrocher à son petit bout de souffle naissant. Elle lui explique la musique et comment elle doit grandir et se développer pour devenir une pianiste virtuose. Elle livre un combat émouvant, déchirant, à la limite de l’épuisement de ses propres fonces et en sortira victorieuse.

A 3 ans, Maya, frêle et gracieuse, joue déjà Chopin, à 10 ans, elle partira étudier en Allemagne avec le plus éminent professeur du moment.

Le cinquième membre de cette famille insolite est “le piano“. Il habite la maison, il y conditionne la vie, il chante à toute heure du jour ou de la nuit, au grand déplaisir des voisins. Il absorbe, à son seul profit, les réserves affectives des deux femmes et de Maya. Robert se sent exclu, il finira par partir, mais ne sera jamais bien loin et accourra, plein d’amour et de tendresse dès qu’on aura besoin de lui, en dépit de son remariage.

Cette harmonie apparente n’est qu’un leurre car la raison de Lara s’abîme peu à peu dans le souvenir des seuls moments de bonheur absolu où elle luttait ardemment, penchée sur la couveuse, pour sauver son bébé. Elle ne parvient plus à vivre le présent avec sa petite “libellule“, qu’elle ne supporte plus. Trop gaie, trop légère et sautillante. L’enfant s’est liée d’amitié avec un jeune garçon qui élève des vers à soie et habite avec son oncle. Elle les invite beaucoup trop souvent, au gré de sa mère, à partager leurs repas. A dater de ce moment, le drame entre dans la maison...

La musique est présente à chaque page, magique, tyrannique, ouvrant des horizons imaginaires que chacune vivra de manière différente, tout au long de ce récit original et poignant.

Commentaire par CLAUDINE

Regardez-la maintenant ma belle épouse, jeune femme d'ordinaire civilisée, habillée, coiffée, chaussée, protégée par une culture, une éducation, une histoire, l'Europe, l'Occident, ainsi de suite, le piano... la voilà nue et horizontale sous une blouse blanche flottante, et ce qui se passe à l'intérieur de son corps est projeté sur des écrans en dessins erratiques et en images clignotantes ; tous ses rythmes les plus intimes, sang, coeur, entrailles, se muent en signaux électroniques qui disent : danger. Parce que, parce que, un autre être cherche à devenir.   Résumé du livre, ETF
>