• ACTUALITÉS
728 x 90

La vérité sur l’affaire Hary Québert

Publié en 2012, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, de Joël Dicker, a remporté le Grand prix du roman de l’Académie Française et le Goncourt des lycéens. Il a été traduit dans le monde entier et vendu à plus d’un million d’exemplaires.

L’action débute en 2008, année de l’élection de d’Obama. Marcus Goldman, jeune auteur a écrit un premier roman au succès retentissant. Mais depuis c’est la page blanche. Il appelle à l’aide son mentor, Harry Quebert, grand romancier américain, encensé 30 ans plus tôt pour son roman « Les origines du mal » et qui lui a tout appris. Il le rejoint à Aurora, au bord de l’océan mais il ne trouve pas plus d’inspiration qu’à New York.

Un événement va tout faire basculer : la dépouille d’une jeune fille, Nola, disparue 33 ans plus tôt, est découverte dans la propriété d’Harry Quebert. Celui-ci, qui jure être innocent, est immédiatement accusé et arrêté. Convaincu de l’innocence de son ami, Marcus Goldman abandonne tout et malgré les pressions et menaces, il enquête pour essayer de sortir Harry de ce cauchemar. Mais rien ne se passe comme prévu et Marcus s’aperçoit en interrogeant les uns et les autres qu’Harry, en l’été 1975 s’intéressait à l’adolescente âgée de 15 ans avec qui il avait une liaison. Ses certitudes se fissurent, des zones d’ombres surgissent, il exhume des secrets inavouables, d’anciennes histoires sentimentales d’autres plus violentes, des vérités que certains aimeraient qu’elles restent cachées…

Pendant ce temps, son éditeur, à qui il doit rendre un manuscrit pour un nouveau roman, le tanne de plus en plus, lui suggère et l’oblige presque à écrire sur cette juteuse histoire au succès assuré. On assiste alors à la naissance d’un roman dans un autre roman.

Au-delà de l’intrigue aux multiples rebondissements, cohérents et imprévisibles, au suspense qui tient en haleine jusqu’à la fin, l’auteur décrit les mœurs d’une Amérique profonde et amène la réflexion sur le métier d’écrivain, la création littéraire, le rôle dictateur des médias, l’imposture et le marketing des éditeurs, le tout écrit dans un style clair et simple, avec humour et gravité.

Malgré quelques longueurs et des dialogues qui manquent parfois de travail, ce roman, à la structure inhabituelle et intéressante, va plus loin qu’une intrigue policière, l’histoire est agréable à lire, on est impatient de tourner les pages, il est difficile de le lâcher une fois commencé.

Commentaire par ANNICK

À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente: il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.   Résumé du livre, ETF
Joël DICKER
ECRIVAIN
BIO
>